Amani Eco– tourisme exerce ces activités sur toute l’étendue de la RD Congo et dans tout les pays de la région des grands lacs africains.

Nos dernières publications
Top
Image Alt

Idjwi island

VOYAGER SUR IDJWI

Idjwi est une véritable attraction touristique que la société Amani écotourisme se propose d’exploiter afin de booster l’économie de cette région et de pousser le développement de ce milieu à travers l’éco-tourisme et le tourisme communautaire, qualifiés d’un tourisme responsable et respectueux de l’environnement.
L’île d’Idjwi, dont la superficie est de 310km²se situe sur le lac Kivu, dans la province du Sud Kivu ; entre les villes de Goma (au Nord) et de Bukavu (au Sud), le Rwanda (à l’Est) et le territoire de Kalehe (à l’Ouest).

La situation particulière de l’île l’a épargnée de la plupart des conflits de l’Est de la RDC. Il n’y a donc pas vraiment de problèmes sécuritaires à Idjwi.
Subdivisé en deux chefferies (Chefferie Rubenga au Nord et chefferie Ntabuka au sud), l’île d’Idjwi, de densité estimée à 1000 habitants par Km², est habitée par deux ethnies à savoir les Bahavu et les Batwa ou Barhwa (avant appeler pygmées).

Situe au milieu du lac Kivu et en mi chemin entre la ville de Goma et de Bukavu, Idjwi est la plus grande île de la RDC et la deuxième en Afrique par sa superficie.
Il se singularise de tous les autres territoires du fait qu’il est entièrement isolé par les eaux.
contrairement à d’autres territoires accessibles par voie routière, c’est seulement par voie lacustre qu’on accède à l’ile d’Idjwi
• A l’écart des conflits
Une particularité de l’ile est qu’elle n’a pas connus des violences de masse depuis les années 1990.
• Présence de pygmées
Idjwi est l’un des territoires où l’on trouve les pygmées. Ceux-ci semblent être les premiers occupants de l’Iles et se retrouvent dans les deux chefferies mais beaucoup plus dans la chefferie Rubenga où ils sont encadrées par le chef coutumiers dans les activités agricoles.
• Richesses naturelles et productions
L’existence des ressources naturelles comme les minerais et les sables.
Le positionnement de ce territoire dans les eaux favorise la pêche.
Le sol argilo-sablonneux permet la production des briques.

La gastronomie insulaire d’Idjwi est constitué par : le Kifukama ( mélange du haricot et de la banane) et le ag’akasikisi (bière locale fabriquée à base de la banane mure et sorgho).
Le caractère insulaire d’Idjwi fait de ce territoire un site touristique très exceptionnel en République Démocratique du Congo.
La possibilité d’aménagement des grands sites touristiques et des jolis hôtels est fort possible vue toutes les potentialités que regorge Idjwi tant sur l’aspect social, environnemental, culturel, historique etc.
En tant que territoire ressource, Idjwi possède plusieurs sites et attractions touristiques que nous citons ici :
• Les singes bleus de Schoutedeni (cercopitecus mitis Schoutedeni), unique au monde et en voie d’extinction;
• les villages des peuples autochtones éparpillés sur toute l’étendue de l’ile et qui offre une découverte de leur mode de vie.
• Les ilots aux superbes paysages qui entourent le grand Idjwi (NTALINGEZA, MUKONDWE, KIBYA, KIRHANGA, Grand et Petit SHUSHU, grand et petit KALUNGU, BIRHENDE,LUHINGA, …)
• Les anciennes résidences dont résidences du prince de ligne de la bourgeoisie Belge au Nord de l’île dans le groupement Kihumba que Mobutu rebaptisa Mont Ngaliema;
• L’Ile possède aussi des montagnes qui donnent une vue sur les 3 grandes villes qui l’entourent dont Goma, Bukavu en R.D Congo et Kibuye au Rwanda.
• Idjwi est aussi un des greniers agricole caractérisé par les cultures vivrières biologique. On y cultive les haricots, les arachides, les Soja, les ananas, les oranges et citrons, …
Le café arabica reconnu meilleure café et consommé au niveau mondial y est aussi cultivé,
• Les sites retraçant dans le temps, l’histoire de l’île d’Idjwi dont d’ Eshako za Eshako za Banyere qui accueillait des filles tombées enceintes avant le mariage au Rwanda et dont le châtiment était de les amener sur l’île d’Idjwi au sommet d’une roche haute au bord du lac d’où elles étaient poussées dans le lac pour être sûr qu’elles ne s’en sortent pas vivantes et qui heureusement certaines d’entre elles qui miraculeusement ne mourraient pas criaient au secours de cette population de l’île. ces filles survivantes s’en sortaient avec des traces sur leur corps laissées par le roche d’où le nom  »d’Eshako za Banyere »;
• l’Ile est aussi reconnu comme une ile des dindons en raison de l’élevage des dindons de bonne qualité qu’on y retrouve.

Idjwi regorge aussi des supports ludiques dont les Plages (en construction) et des Stades locaux, …

Pour visiter Idjwi, trois grandes villes dont Bukavu, Goma et Kibuye sont considérées comme principaux zones où passent le touristes locaux, nationaux ou internationaux. Dans tous les cas, vue l’insularité d’Idjwi les moyens de transport à adopter sont soit les bateaux (lent dans la navigation), les canots rapide, pirogue,… arrivée sur la destination, on pourra aborder la piste pédestre ou la moto ou encore les véhicules.
Pour les touristes internationaux et nationaux, les aéroports (Goma, Bukavu et Kigali) sont disponibles, ainsi que des routes pour ceux abordant la voie routières. Les modalités de la prise en charge sont définies au préalable avec les visiteurs.

You don't have permission to register